Contact: « Une pierre sur l’autre »


photo non libre de droits

Association « Une pierre sur l’autre »

Siège social : 10, rue de la commune, 26770 Taulignan

unepierresurlautre@laposte.net


 

« Une pierre sur l’autre » est une association dont les missions initiales sont liées à l’étude et à la recherche sur les techniques vernaculaires d’aménagement du territoire et notamment la pierre sèche.


« Une pierre sur l’autre » distribue:

Mise en page 1  Le livre « Construire en pierre sèche », Louis Cagin & Laetitia Nicolas, éditions Eyrolles

G673517_Pierre_sèche_c1 Le livre « Pierre sèche; théorie et pratique d’un système traditionnel de construction », collectif, éditions Eyrolles

affichette-geste-de-pierres-1mo  Les DVD « gestes de pierres » & « Paroles de pierres », réalisateur Dominique Comtat, production Imagie

l-cagin_livreta4-couv Le recueil « les chansons du murailleur », Louis Cagin

Si vous êtes intéressés par l’un de ces ouvrages nous contacter.


Objet de l’association :

  • Œuvrer pour la connaissance et la reconnaissance des qualités paysagères, environnementales et techniques des ouvrages et aménagements paysagers vernaculaires, (pierre sèche et autre)
  • Construire, restaurer, organiser ou participer à la restauration, la valorisation d’ouvrages et d’aménagements paysagers vernaculaires (pierre sèche et autre)

Concevoir, mettre en œuvre, accompagner ou apporter un appui au développement de projets de territoire liés au paysage

Proposer des interventions liées à la pierre sèche et au paysage auprès de différents publics (grand public, scolaires, publics empêchés, professionnels, amateurs, auto-constructeurs…)

Mettre en place des actions d’information, de transmission et de formation

Concevoir, mettre en œuvre, accompagner des projets culturels et artistiques

Contribuer à la promotion et au développement d’initiatives, de savoir-faire, produits et activités présentant une valeur en termes de développement paysager, culturel, social et environnemental

Créer tout type de document permettant de rendre compte de ces travaux (publication, ouvrage, brochure, exposition, audiovisuel ou numérique)

in « statuts du 25 août 2015 »

 

crédit photo: Laetitia Nicolas


Publié le 25 aout 2015; (mis à jour le 19 janvier 2018)

Publicités

Actualités

affiche REALLON-1

Programme:

Jeudi 9/08 / journée d’initiation
La journée commence par un apport théorique sur la pierre sèche, l’analyse du lieu avec lecture de paysage, puis l’analyse du mur dans son environnement. Un premier atelier de démonstration permettra de reprendre une petite brèche pour analyser et comprendre sur site les diverses problématiques de la restauration de ce type d’ouvrage.
Cette mise en pratique sera poursuivie éventuellement par la finalisation des travaux préparatoires : tri des pierres et organisation permettant de se positionner sur les partis d’intervention.

Vendredi et samedi 10 et 11/08
Les deux journées suivantes sont consacrées à l’intervention sur le mur amont du GR50 : Le démontage des parties ruinées permettra aux stagiaires de comprendre le profil constructif local des murs ; il permettra également d’apprendre à démonter à minima un ouvrage en pierre sèche en vue de sa restauration et de décider quelles pierres sont à enlever et quelles pierres sont à garder.
Le sol sera trié en respectant ses strates écologiques, les pierres seront conservées en vue de la restauration. Un diagnostic sera établi sur les fondations, qui pourront être reprises si nécessaire.
Une fois ce travail effectué, le mur sera restauré : l’appareillage sera reproduit selon les indications données lors du démontage, puis le sol sera remis en place en respectant les couches.

Initiateur / Organisateur Association Patrimoine en Réallonais, Jean Suire / Contact : 06 61 22 50 32

Formateur Loys Ginoul, Murailleur / Le Gabion, Centre de formation en éco-construction et restauration du bâti ancien, Embrun.

Parc national des Ecrins Domaine de Charance – 05000 Gap

le vernaculaire et l’autochtone

Terre

Cliquez ici pour lire : Le vernaculaire et l’autochtone

Résumé : Le « murailleur-terrassier » agit dans le paysage agraire. Son rapport au lieu est autarcique, il réorganise les éléments du sol en autonomie avec les seuls matériaux le constituant afin de générer un espace de vie. Il tend à l’autochtonie comme une expression radicale du vernaculaire.

Document : base pour la lecture publique lors des rencontres de printemps du réseau Ecobâtir – Vernaculaire ! – samedi 26 mai 2018 au Vieil Audon, 07 Balazuc

Inventaire malacologique participatif

DSCN0233-upsla

Rejoignez nous!

L’association « Une pierre sur l’autre » met en place une action d’inventaire malacologique destiné aux murailleurs et personnes restaurant des murs en pierre sèche.

L’action s’organise ainsi:
1/ participation par observation et récolte d’échantillons de la part des praticiens et restaurateurs

2/ prise en charge des échantillons par « Une pierre sur l’autre » qui les distribue à des malacologues référents

3/ étude et reconnaissance des échantillons par les malacologues

4/Les données résultant de l’étude alimentent l’inventaire national mis en place par le Muséum d’Histoire Naturelle.

5/« Une pierre sur l’autre » fait retour des reconnaissances aux participants.

 

Cliquer pour voir les différents supports mis en place dans le cadre de cette action

-Flyer

-Fiche-protocole

-Fiche « Mode d’emploi »

nous tenons à votre disposition les fiches à remplir pour vos observations ainsi que d’autres éléments important pour une bonne observation. Contactez nous: unepierresurlautre(at)laposte.net

N’hésitez pas à nous rejoindre à diffuser, à participer …

 

« Une pierre sur l’autre » association https://unepierresurlautre.wordpress.com
article  édité le 03/02/2018 mis à jour le 11/03/2018